"attention danger" "peche a la mouche" "campo mouche" "leboncoin" "

retour>>>>>

oie naturelles"

 

Forums pêche mouche, Alerte rouge !!!!

 

Croire qu’il est facile d’ouvrir la porte à la diffamation et à la calomnie sur les blogs ou les forums de discussions d’Internet, c’est faire fi des lois et des textes en vigueur qui peuvent plonger leurs auteurs dans un marigot juridique où trempe tranquillement toutes sortes de censeurs prêts à agir à la moindre alerte.

 Qu’elles soient légitimes ou abusives, l’Internet devient le lieu de toutes les expressions. On y va tambour battant de sa petite histoire venimeuse sur tel ou tel, de sa critique infondée sur des produits ou des marques ou alors, on abîme délibérément des individus dont ont ignore tout ou presque, parce que ceux-ci brillent dans le paysage et qu’ils osent, sans retenue, montrer en public leur savoir faire. Le comble est atteint, lorsque ces guérilleros du net jouent les spécialistes devant un parterre de « gobe-mouches » qui les badent, parce que leur plume à l’écran est plus acérés que les hameçons qu’ils utilisent lorsqu’ils sont à la pêche. « Ca balance grave » pour employer une expression à la mode. Ces nouveaux moyens de communication décuplent les dérapages et nombreux sont les professionnels qui supportent en silence un manque à gagner important du fait  de l’agressivité de ces « guignols ».

Diffamation en ligne :                                                                                                                                                                                                                La loi considère comme diffamatoire toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du groupe dont elle fait partie. Dans le cas de la diffamation ou du dénigrement, il appartient à l’auteur de la faute de prouver sa bonne foi. Cette dernière étant toujours très difficile à démontrer, son promoteur doit alors réunir au moins quatre conditions : 1-la sincérité (le diffamateur croyait vrai le fait diffamatoire) 2- la poursuite d’un but légitime (le souci d’informer et non de nuire) 3- (la proportionnalité du but poursuivi) 4- (le souci d’une certaine prudence.)

Courant 2005, un authentique jeu de massacre s’est déroulé sur un des forums d’Internet consacré à la pêche à la mouche. La cible, un président d’association qui avait eu le malheur de contester publiquement des conceptions ineptes, défendues par une communauté d’internautes prêt à tout pour lessiver le Monsieur ! Pendant des jours et des jours, subrepticement dissimulées derrière leurs ordinateurs, ces marionnettes du net et de la pêche en général ont outragé et sapé l’intégrité de cet individu qui, seul et face à cette volée de claviers, tentait de tenir un langage différent tout en appelant à la concertation

Pas de droit de réponse:                                                                                                                                                                                                   Lorsqu’une personne, une action ou un groupement est mise en cause, sa première réaction sera de bénéficier d’un droit de parole et de réponse. Dans l’exemple cité plus haut, tous ceux qui tentaient d’intervenir dans le débat étaient systématiquement rejetés si leurs points de vue n’allaient pas dans le sens de l’ avis, plus que discutable, des administrateurs de ce forum. Intolérance quand tu nous tiens…                                                                                                                                                                                                                                         Le dénigrement

Celui-ci consiste à jeter volontairement le discrédit sur un individu ou une entreprise. Il s’agit d’une attitude délétère au sens de l’article 1382 du code civil. En effet, l’exercice de la liberté d’expression peut-être condamnable lorsque le titulaire de cette liberté en fait, à dessein de nuire, un usage préjudiciable à autrui. Il peut également être constitutif de concurrence déloyale. Cela consiste, par exemple à jeter publiquement le discrédit sur des produits et des marques soit, directement sur des personnes ou leurs représentants.

Durant de nombreuses années, j’ai entendu les causeries de ce ceux qui ne font jamais rien mais qui, par contre, critiquent de façon pitoyable tout ce, qui n’a pas le label de la rêverie, de la démagogie ou de la complaisance. Malheur à celui qui, chez nous, détient un savoir-faire et qui le montre. Internet et ces nouveaux moyens d’expressions et de communications, ouvrent la porte à l’arbitraire lorsque ces plates-formes de discussion ne sont pas administrées de façon intelligente et équitable. Il suffit que l’un des dépositaires d’un forum ou d’un blog  vous ait « dans le nez » pour instantanément vouloir vous nuire en orientant le thème ou le débat de façon discrétionnaire. S’ il est aisé de déployer ses points de vues à la sauce virtuelle en l’absence des intéressés, cela doit ce faire loyalement en intégrant le fait d’avis différents dans le but avoué d’élargir ensuite les débats. Mais la réalité est malheureusement bien différente et quantité de «  petit monsieur » accoudés au zinc, se font mousser en défonçant à longueur de post des personnes, des produits ou des marques qui n’ont pas grâce à leurs yeux. Tout y passe….. Du voyagiste « fly fishing » qui envoie ses clients pêcheurs sous la pluie pendant une semaine en Sibérie et que l’on traîne devant les tribunaux pour ne pas avoir consulter et adjuré monsieur météo. Au pauvre fabriquant de matériel qui seul dans son coin et, parce qu’éloigné du phare d’une actualité plus que discutable, dérouille régulièrement lorsque son produit vient à être cité ou à pénétrer le marché .

Actuellement, l’action en diffamation se prescrit après 3 mois à compter de la date de sa première mise en ligne. Par conséquent, vous n’êtes quand même pas à l’abri d’un retour de flamme. Il est donc important d’agir très rapidement et de faire enregistrer les propos diffamatoires ou de dénigrement par un huissier si vous souhaitez réagir. L’action doit alors être dirigée contre l’auteur ou les co-auteurs. Leur patronyme (speudo) et leurs coordonnées devront être impérativement signalés lors du constat sauf en cas de « site perso » qui peut rester anonyme mais dont l’identité doit être conservée par l’hébergeur et signalée au plaignant en cas de poursuites.  Ainsi, les personnes ou les entreprises se sentant victimes peuvent-elles réagir et faire valoir leur droit.

L’Internet est un formidable outil d’information et de communication entre les hommes. Il aide et relie des millions de gens. En faire un moyen d’exister publiquement en encombrant l’espace d’idées passéistes et de discours polluants, c’est être un le bouffon qui veut régler ses comptes avec tel ou tel. Les responsables de ces forums doivent faire en sorte de tamiser les débats, d’éviter les vrilles et les persiflages et surtout, de laisser chacun s’exprimer dans le respect des différences de l’autre

Campo.