Voyage pêche mouche en Autriche. Texte et photos "Campo"

Accueil Reportages produits Nouveautés Occasion Commandez Administration Lac des lignes

                                             Réservez dès à présent votre séjour:     Par email>>> campopmouche@free.fr

En Mai 2017 ......Octobre 2017<<<<< 5 Pêcheurs maximum reste deux places Fin mai    

-         Campo est un habitué de ce pays. (plus de 25 voyages à son actif) Il vous accompagne, si vous le souhaitez, dans la mise en place de votre prochain séjour de pêche à la mouche Autrichien. Campo organise tous les ans plusieurs voyages d’initiation ou de perfectionnement sur cette destination.

      

 Commandez le DVD ICI!!!!>>>>


La Pêche en Tyrol Oriental.

L' Autriche est un des hauts lieux de la pêche à la mouche en Europe centrale. Cette destination si attrayante voit défiler toute la fine fleur et, en particulier, tous les "globe trotters" pêcheurs amateurs de salmonidés. Comment ne pas apprécier ce pays carte postale lorsqu'on aime la nature, la pêche et les poissons. Ici, tout est fait pour qu'un pêcheur puisse rapidement assouvir sa passion. Que vous soyez au nord ou bien au sud de ce nirvana halieutique, il y a toujours un cours d'eau qui vous attend quelque part. Tantôt dévalant les glaciers en torrent bondissant ou bien se prélassant en de larges méandres, l'eau est partout pour le plus grand bonheur du voyageur pêcheur.

 Texte et photos "Campo"

Au cours de mes différents séjours au pays des valses viennoises, j'ai toujours eu le sentiment d'être le bienvenu. Ici, les gens sont très accueillants pour peu que vous alliez vers eux. En Autriche, le salut est essentiel. Ne vous avisez pas de passer votre chemin sans dire bonjour! Vous seriez immédiatement qualifié d'impoli. Si un grand nombre de rivières sont, et c'est un bien, administrées par les hôtels du pays, il en existe aussi où la pêche n'est pas sous leur vigilance. A condition d'être parfaitement renseigné, cela peut être également très intéressant.

Rivières et torrents d'exception.

L'Autriche, c'est le "must" pour la pêche à la mouche, surtout si l'on vient d'un pays où elle fait figure de parent pauvre. Nombreux sont ceux qui, ici, se sont bâtis facilement une réputation de bons pêcheurs, tant le nombre de poissons présents sur certains lots est impressionnant. Comment ne pas être admiratif devant ces rivières chargées copieusement en belles nageoires ? Pour un pêcheur moyen, la plupart des prises avoisinent les 25 à 30 cm, ce qui n'est déjà pas si mal. Les sujets de 50 cm et plus étant, sauf accident, habituellement réservés aux as de la canne à mouche.
A l'heure de l'éphémère, où que vous soyez, ça gobe ! Que ce soit sur une large rivière comme la Grande "Drau" en dessous de Lienz ou bien quelques 150 Km plus au sud sur la "Mur", c'est pareil ! Faut être un "benêt" pour prendre une "tôle". Et pourtant, il m'est arrivé d'en voir pêcher au bouchon au beau milieu d'un festival de ronds. Que voulez-vous ? Personne n'est parfait... même pas moi

Dans les torrents d'altitude, les poissons sont généralement d'une qualité exceptionnelle. La "Mur" en Amont de Saint Michael, "le Vigratental" dans le Sud Tyrol et quantité d'autres encore présentent des parcours mouche d'une rare beauté. Traîner le long des rives de ces torrents de légende sans autre but que de s'en mettre plein les "mirettes", me permet parfois de tutoyer la nature. Comment ne pas s'asseoir devant tant de beauté sauvage ? Ces endroits de grande magie offrent aux passionnés une dimension hors du commun où l'action ne survient habituellement qu'après un long moment. Le regard peut ainsi comptabiliser suffisamment d'émotions pour déclencher l'envie d'y tenter un ombre ou une truite.
Pratiquer par surprise, voir sans être vu, et constamment faire l'indien, sont les principes incontournables de la pêche à la mouche des rapides et des torrents autrichiens.

Afin d'éviter de perdre son temps dans des recherches fastidieuses sur le pourquoi du comment doit-on pêcher ce pays, l'option d'un voyage au sein d'une structure locale hôtelière reste de loin la meilleure. Ces entreprises ont depuis belle lurette compris l'intérêt touristique et commercial de la chose halieutique et font, pour ainsi dire, du clé en main. Toutefois, les cours d'eaux proposés étant pour un grand nombre d'entre eux à régime pluvionival, il est par conséquent très important de prévoir des zones de replis en cas de mauvais temps car, ceux-ci peuvent grossir et se teinter très rapidement.. J'ai toujours insisté sur ce point précis. Je ne compte plus les insatisfaits partis un jour à la rencontre de leur passion avec des guides ou des "tours fly fishing" d'opérette. Imaginez-vous pendant huit jours devant une rivière en crue roulant des eaux à vous dégoûter définitivement de la pêche. Agrrrrr ! Pour ma part, et en cas de conditions déplorables, je dirige mes pêcheurs vers des secteurs tampons. Souvent situés en amont des portions d'amenées, loin des turbines des micro centrales, ces postes sont idéals pour pallier ce genre de déconvenues. Les lacs offrent également (avantage de ne pas subir de façon systématique les caprices de la météo. De plus, on y fait des pêches fabuleuses ! Cela offre la possibilité de varier les techniques et oblige votre hôte à prévoir la question dans le package.

Mettre ses connaissances à profit.

Un des énormes avantages de ce pays tient au fait que l'on peut réellement tester ses connaissances en matière de pêche à la mouche artificielle fouettée. Sous l'eau en noyée ou en nymphe, parfois au streamer dans les grands fonds ou dans les courants, quelquefois en sèche sur des "raspes" prometteuses, il y a toujours un poisson qui vous accroche quelque part. Le pêcheur peut alors se fabriquer rapidement quelques convictions techniques qui vont lui permettre de se rendre compte que sa canne est un gourdin et pose problème au ferrage ou durant le battement angulaire, que sa soie coule au mauvais moment, que son bas de ligne ne pêche pas correctement, ou encore que ses artificielles se démontent après quelques captures et

A condition qu'il ne soit pas, comme certains, une victime de cette vogue à l'américaine, ce pêcheur va très vite s'apercevoir qu'il s'est fait prendre pour un "vacancier" et qu'on lui a vendu n'importe quoi ! Pour sentir et connaître les subtilités de la pêche à la mouche, l'essentiel est d'être capable d'éprouver sa technique. II faut donc des rivières proposant des stocks de "nageoires" capables de vous mettre en situation. L'Autriche vous permet de passer, un peu comme dans l'automobile, un véritable contrôle technique de votre matériel et de vos connaissances en matière de pêche à la mouche fouettée. Par conséquent, on peut dire sans se tromper que la raison principale du succès du tourisme pêche autrichien, repose sur le simple fait que leurs rivières sont habitées par suffisamment de poissons pour y voir quantité de pêcheurs y dépenser régulièrement leur argent. Pourquoi n'a t-on pas encore compris cela chez nous ? II y a quelques années, des rivières prestigieuses du Sud de la France et d'ailleurs nous offraient la possibilité de tester notre savoir de façon efficace. La présence de poissons en quantité suffisante permettait de se rendre compte du niveau technique de chacun, tout en nous offrant l'opportunité de tester "in vivo" notre matériel. Par exemple, comment savoir si sa canne tient bien le poisson pendant la "baston" si rien, ou pas grand chose, ne vient la solliciter ? La pêche doit se faire, à n'en pas douter, en présence de l'élément liquide et, de préférence, dans des eaux possédant des stocks suffisants. Chez nous, cette lapalissade n'est pas d'actualité, surtout en ce qui concerne la pêche des salmonidés à la mouche. Voilà, la vraie raison de la perte de nos cartes de pêche et la fuite de nos "cannes à mouche" les plus argentées vers ces destinations.

La pêche à la mouche des cours d’eau autrichiens se pratique avec un matériel léger et facile d’utilisation. Selon le choix des secteurs et des poissons, la canne à mouche sera différente et votre bras remerciera votre sélection car, vous partez pour de longues heures de pêche. Pour les adeptes de l’ombre commun, il convient d’utiliser une 10 pieds pointe souple, de préférence progressive, afin de pouvoir rouler la soie plus aisément. Une canne de  8 ou 9 pieds pouvant s’avérer trop marquée et vous gêner dans vos variantes techniques du style  nymphe au fil ou micro streamer. Ici, la plupart des petites rivières sont très fournies en végétaux rivulaires.

En conséquence, il est de mise de propulser sa soie sans que celle-ci ne se balade dans les airs, au risque de voir son imitation orner l’un des nombreux obstacles arbustifs environnants. Les lancers conventionnels sont très souvent inopérants, sauf si vous fouettez la ligne à mouche au raz de l’eau, adossé contre la bordure. Pas facile Les "roulés" une arme redoutable Cette façon de procéder met toujours en relief l’élégance du geste mais aussi la compétence technique du lanceur. Dérouler de la soie de manière efficace reste toujours l’apanage des bons pêcheurs. Cela ouvre de nouveaux horizons et permet d’explorer certains secteurs encombrés jusque-là inaccessibles. Avec des coups parfois difficiles, l’Autriche est l’endroit idéal  pour pratiquer de la sorte  Équipé d’un bas de ligne d’une fois et demie la canne pour une 10 pieds, soit 5 mètres environ, tissé compris, vous pouvez ainsi pêcher tous les secteurs et espérer sortir de l’eau un des ces gros poissons cachés des regards. Souvenez-vous du roulé de Robert Redford dans le film  «Et au milieu coule une rivière».

 Thymallus thymallus présent dans la plupart des cours d’eau.

 L’Autriche est, et je m’en félicite, un des joyaux actuels de la pêche de l’ombre commun. Depuis plus de 20 ans, ce poisson me fait faire des quantités de kilomètres. Il est aussi la cause de l’usure prématurée de mes véhicules et son jeu ne me laisse jamais indifférent. La plupart des rivières étant ici parfaitement adaptées à ses exigences, ce poisson y trouve tout naturellement les conditions idéales. Il profite également d’un prestige halieutique qui augmente considérablement ses chances de survie. J’ai très souvent observé le ménagement dont il fait l’objet lors de sa remise à l’eau. Cela tend à prouver que cette espèce est un ressort économique de la pêche à la mouche de ce pays. Je peux dire, sans craindre de me tromper, que l’Autriche fait partie actuellement des destinations phares pour la pêche de l’ombre commun en Europe. Par conséquent, certains champions de l'acharnement utopique, qui officient chez nous au sein d’aappma et de fédérations « célébrissimes », devraient méditer là-dessus. En dynamitant symboliquement la porte de ces gestions imbéciles et, avec quelques bonnes volontés, nous récupérerions tout, ou partie, de nos moucheurs et surtout un tourisme pêche qui, chez nous, ressemble à s'y méprendre à un théâtre en ruine à la recherche d’un passé définitivement révolu. (pour le plaisir)

Dans les petites rivières de ce pays, la pêche de la grosse truite vous entraîne toujours vers des spéculations techniques passionnantes et, bien souvent, très alambiquées. En raison de la difficulté des coups et du positionnement parfois quasi inaccessible des poissons, cette pêche est toujours très particulière. Néanmoins, elle vous certifie de belles émotions. Bien qu’il en existe d’autres, la traditionnelle méthode de la pêche dite à « l’arbalète » s’avère, en ces lieux, l’arme absolue. Après avoir localisé la belle aux points rouges et intégré de façon certaine tous les obstacles environnants, il ne reste plus qu’à lancer. Ce challenge consiste à balancer une nymphe ou un streamer suffisamment lesté pour attirer l’attention de la grosse !  Pas facile me direz-vous ? Cette épreuve peut s’avérer une véritable galère si vous n’êtes pas un bon observateur de la nature. Dépassant habituellement les 5 livres et évoluant dans un environnement très encombré, ces poissons trophées doivent toujours être bridés dans les premières secondes de la bagarre. En utilisant un nylon de pointe dont le diamètre respectera  les proportions de celle qui se planque là-bas sous l’arbre mort, vous êtes dans le vrai !

 

C’est maintenant l’instant de l’examen. La règle veut que la belle soit complètement tranquille et, bien sûr, à des milliards d’années lumière de la découverte de vos intentions. Si c’est le cas, c’est le vrai moment. A supposer que le lancer soit parfait, la réaction est instantanée. L’attaque survient toujours immédiatement après la tombée de votre artificielle. Lorsque tout se passe bien durant le contre des premiers « rushs »,le reste n’est qu’une question de temps et d’anticipation. Ces poissons sont toujours d’une rare beauté et valorisent toujours l’auteur d’une telle capture. Céans, ces beaux spécimens sont légion parce que respectés des pêcheurs. Je me souviens d’un jour de grande diablerie halieutique où, au détour d’un chemin longeant la rivière, mon regard rencontra une tache sombre de plus d’un mètre, posée sur le fond d’un de ces prestigieux cours d’eau autrichien. Un Huchons ! Parfois appelé le saumon du Danube c’est le poisson roi des rivières d’Europe centrale. J’ai pu ainsi, durant une dizaine de minutes, et sous l’œil d’une de nos caméras, tenter de capturer dans un mètre d’eau claire ce poisson d’anthologie. Un vrai plaisir de pêcheur à la mouche ! Après l’avoir accroché une première fois et dépiqué, il disparut dans les malstroms de la rivière. Une autre fois sans doute ! A une dizaine d’heures de voiture du Nord de la France, et un peu plus pour les pêcheurs du Sud, l’Autriche est un pays, certes à vocation touristique, mais également une destination pêche mouche et paysage que je vous conseille fortement d’essayer."Campo" Remonter>>>>      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations diverses : campopmouche@free.fr Administrateur Web :

Envoyez un courrier électronique  pour toute question ou remarque concernant ce site Web.
Copyright © 2006 Campo N.F.I

Dernière modification : 26 décembre 2016