"voyage de peche" <"guide de peche">

légitimer son savoir-faire.

Accueil Reportages produits Nouveautés Occasion Commandez Administration Lac des lignes Livre d'Or Partenaires


Vous avez dit guides de pêches?

S'il suffisait d'avoir un jour croisé accidentellement le succès halieutique pour se déclarer guide de pêche, moniteur ou accompagnateur, cela serait vraiment limpide et à la portée du premier venu. La réalité est bien différente, surtout lorsque l'on entreprend d'enseigner l'art de la pêche dans un pays où la sinistrose halieutique s'est confortablement installée dans bon nombre de nos départements. texte et photos "Campo"

Professionnel ou amateur?

  Quel est le pêcheur qui n'à imaginé faire de sa passion son métier? Très sollicité dans les pays ou la pêche garde jalousement le sens du divertissement et de l'évasion au fil de l'eau, l'accompagnateur de pêche, qu'il soit professionnel ou non, devient alors presque indispensable. Chez nous, la mission, est au contraire très différente et l'on a fréquemment du mal a s'y retrouver

Les histoires «drôles» en la matière ne manquent pas. Elles nous informent périodiquement sur la qualité lamentable de certains «guides» parfois même diplômés, qui vous embarquent dans des traquenards à la limite de la friponnerie. Je me souviens de ce «professionnel» de la pêche en montagne qui demandait sa route à des touristes en baskets dans le but d'amener quatre pêcheurs en altitude. Chez nous, ces intrigants sont légion, ils détraquent la machine pêche sur un plan général et font toujours de l'ombre à ceux qui se sont donnés les moyens de réussir cette aventure. La capture d'un beau poisson dans une rivière ou dans un lac naturel en présence d'un client n'est jamais chose facile. Le client paye, il veut voir ! Il est donc indispensable que celui-ci appréhende de façon visuelle les subtilités techniques de ce sport, et seuls quelques véritables virtuoses de la pêche sont capables d'un tel exploit.  D'authentiques saltimbanques de la profession guident souvent leur malheureuse victime dans des pêcheries minables afin de sceller leur réputation. Mais le client n'est pas dupe, et à la sortie, ça râle dur ! Si la pêche est une discipline qui autorise facilement le papotage, au delà de la barrière des mots il existe une réalité têtue ! Comment capturer un poisson aux belles nageoires en présence de son élève afin de confirmer son professionnalisme?  Le bon déroulement d'un stage ou d'un séjour de pêche accompagné dépendra toujours des compétences pédagogiques, relationnelles et techniques de son organisateur. Quelle que soit la méthode utilisée, celle-ci devra impérativement tenir compte du niveau de l'élève. Qu'il soit débutant ou pêcheur confirmé, celui-ci doit toujours sentir qu'il est en train d'apprendre ou de découvrir quelque chose. Durant le séjour, tous les aspects techniques de la discipline choisie méritent d'être abordés. Un soupçon d'hydrobiologie, un peu d'entomologie pour la pêche à la mouche ainsi qu'une courte approche du droit de la pêche, le tout relayé ensuite par une réflexion subtile sur le comportement du pêcheur en action, feront que le formateur sera rapidement accepté en tant que tel. Si en plus, quelques beaux poissons sont accrochés sous le nez du client, c'est gagné ! Quant à l'accueil, le gîte et la table, il faut simplement qu'ils soient convenables. Cela a un coût, bien évidemment. Les tarifs pratiqués par la plupart de ces «spécialistes» de la pêche ne permettent en aucun cas de fournir une prestation de qualité, principalement si nous nous référons aux impératifs signalés plus haut. Ajoutez à cela, les charges d'exploitation d'une petite entreprise de ce type, le guide professionnel «gaulois» file direct dans le mur. Rêver, fait partie de ce que le commun des mortels maîtrise toujours le mieux, et dans ce pays, les vendeurs de rêves ne manquent pas surtout lorsqu'il s'agit de vendre un produit qui, à priori, peut sembler évident. Amener un «urbain» au bord de l'eau contre rémunération, faisable se disent tous ceux pour qui le mercantilisme halieutique est devenu un fond de commerce. Que l'on ne s'étonne pas ensuite de voir des pêcheurs aux lisières de la cocasserie, ou alors devenus définitivement soupçonneux à l'égard des professions halieutiques après avoir été pris trop souvent pour des ramollis ! Beaucoup d'individus incompétent font de la pêche et de ce métier en général, un terrain miné où chacun y va de sa méthode qui, neuf fois sur dix, s'avèrent être une véritable tartuferie. Quel est celui qui va débourser chez nous l'équivalent d'un séjour d'une semaine en Irlande en pension complète pour partir avec un guide ou un moniteur de pêche apprendre les rudiments de cette discipline ?

A la lumière de cette vaste question et afin de simplifier la démarche, quelques-uns ont supprimé tout simplement l'appellation «pêche» de leur annonce publicitaire pour se consacrer uniquement à de l'accompagnement au fil de l'eau. Et là, ça marche ! Promenades halieutiques, randonnées en montagne à la rencontre des lacs, initiations aux techniques de montage des lignes ou encore baby-sitting pêche pour adolescent en goguette. Ces formules largement plus transparentes n'évoquent plus désormais le savoir halieutique. En conséquence, elles débarrassent le guide de toute obligation de résultat lorsqu'il est en situation. Ce type de produit beaucoup plus intéressant instruit d'abord sur la passion de la nature, de l'eau et des poissons. Si en plus, il permet de faire découvrir une ou plusieurs rivières voire une région, tous les mécanismes sont en place pour que le séjour soit de qualité et les clients satisfaits.

Le Moulin d Aveux.

Sur les bords de l'Ource, en terre pyrénéenne non loin de St Bertrand de Comminges, Jean- Louis et Bernadette de l'hôtellerie du Moulin d'Aveux symbolisent ce scénario. Ils véhiculent une notion pêche parfaitement adaptée qui contribue à faire de leur rivière, mais également de leur région, un endroit merveilleux où se mêlent plaisirs et passions. Acteurs omniprésents des choses de l'eau et du tourisme en général, c'est en véritables professionnels qu'ils accompagnent votre séjour autour de leur auberge du bord de l'Ource. Restaurateur de renom, Jean-Louis est un personnage généreux comme savent l'être les gens du sud. Il entretient une véritable relation d'amour entre la pêche à la mouche et les salmonidés qu'il vous fait partager au cours de votre villégiature dans son fief de la vallée de la Barrousse. I[ est devenu en très peu temps un personnage incontournable en raison de son dévouement et de son incroyable savoir-faire. Il est aussi le dépositaire heureux d'un univers fragile, qu'il partage volontiers avec tous ceux qui veulent communier autour dé la 'pêche, de la nature et des poissons.

Il existe cependant une autre catégorie de maîtres halieutiques parfaitement capables de vous conduire au coeur de la passion pêche. Personnages aux aptitudes avérées et reconnues, ils offrent dans leur discipline respective la certitude de la qualité. Pas toujours sous les feux de l'actualité et parfois même honnis par ceux qui font de la pêche un cafouillage de plus dans leur existence, ces techniciens de l'onde accoutument avec panache tous ceux qui ont décidé de mettre un terme à leur bredouille.

Guides de pêche «pro» !

Les repérer n'est jamais chose facile en raison de la confusion qui régente généralement cette activité. Et pourtant, il subsiste malgré tout un moyen de dénicher ces ténors de la pêche à la réputation certifiée de preneurs de poissons. Ecoutez attentivement les rumeurs, les ouï-dire et les on-dit, et lorsque celles-ci s'inscrivent en faux contre tel ou tel, intéressez-vous. Il y a fort à parier que le type en question à du génie à revendre au bout de sa canne à pêche. Certains, comme votre serviteur, organisent en collaboration avec des professionnels du voyage de pêche des séjours clefs en main vers des destinations de rêve. Quelques-uns vont jusqu'à proposer des formations sur mesure destinées à faire découvrir les subtilités de ce sport et de manière implicite enseignent aussi la vie de la nature.

Vérifier les aptitudes professionnelles

Comment trouver le bon plan ? A qui s'adresser afin d'être certain de rencontrer celui qui fera de vous un véritable compagnon de l'eau ? Chacun y va de son estimation sur tel ou tel, et vous n'êtes jamais assuré d'avoir correctement investi votre argent. La démarche reste donc complètement aléatoire et très souvent à la sortie, c'est la grosse déception. Alors, à quand le Gault et Millau des guides de pêche avec des mouches à la place des fourchettes et des cannes en guise d'assiettes ? Testée comme dans l'hôtellerie ou la restauration par de vrais techniciens de ce sport avec en plus, et de préférence pour ceux-ci, de belles réputations de preneurs de poissons. Ces censeurs notoires pourraient alors purger rapidement la profession en allant in vivo, vérifier les aptitudes professionnelles de ces soi-disant spécialistes de la pêche. Une fois le ménage fait et le métier astiqué, le client pourrait y voir briller le guide de son choix et trouver rapidement le stage, le voyage ou le séjour approprié avec en plus, la certitude de la qualité. Le rêve.

Perpétrer un savoir et organiser un véritable enthousiasme autour de cette activité est, à mon humble avis, la seule démarche révélatrice d'un professionnalisme authentique que chacun de ces «spécialistes» devrait s'employer à présenter en toutes occasions. Un client satisfait est un client qui a toujours envie de revenir vers sa passion. II en devient grand consommateur et contribue par voie de conséquences à faire avancer la machine économique pêche, et la totalité de ce qui gravite autour de ce loisir. Ne pas mettre la pression sur ceux qui malmènent la profession et qui pourtant, séduisent par des publicités des clients complètement ignorants de ces pratiques délétères, c'est contribuer à amplifier le phénomène et, à terme, autoriser toutes sortes d'incompétences qui ruinent de façon irrémédiable la profession mais aussi, et c'est peut être encore le plus grave, la pêche en général.

En conséquence soyez très vigilant, n'hésitez pas à dénoncer «les bouffons» et tous ceux qui se servent de la crédulité des autres pour construire leur pernicieux commerce tout autour de la pêche. Virer les mauvais permet toujours de faire mieux vivre les bons. Et si d'aventure vous choisissez une pêche guidée, ne partez qu'avec ceux qui font de ce sport un espace de convivialité où l'on vous enseigne la capture, le respect de l'eau et des poissons.  
Campo.

Informations diverses : campopmouche@free.fr Administrateur Web : fly.fishing@wanadoo.fr Envoyez un courrier électronique à: fly.fishing@wanadoo.fr pour toute question ou remarque concernant ce site Web.
Copyright © 2006 Campo N.F.I
Dernière modification : 03 mars 2015