marqueur eStat'Perso "les transferts d'actions tlt" Accueil Reportages produits Nouveautés Occasion Commandez Administration Lac des lignes Livre d'Or

La P.R.S ou les coups de fouets de "Campo"             texte et photos: PatrickCampomizzi.                                                  

Technique mouche:

Disposer de la capacité technique permettant de faire face à l'univers parfois cadenassé des choses de la nature et de la pêche à la mouche en particulier, demeure à mon humble avis, la seule alternative du moucheur moderne.

C'est donc tout naturellement que j'ai, dès mon plus jeune âge, cherché à faire preuve d'ingéniosité et d'astuces en modifiant ponctuellement tous les types de lancers conventionnels. Tout d'abord de manière ludique, ensuite, en recherchant la précision et l'efficacité au fil des coups. J'ai pu ainsi découvrir et expérimenter plusieurs mouvements qui me permettent aujourd'hui de faire face à toutes les situations tout en gardant présent à l'esprit l'aspect créatif et novateur qui sont pour moi les instruments permanents de la pêche à la mouche artificielle.                                                                                                     Des gestes
plus performants
    
En effet, l'observation d'un pêcheur en action suppose un certain nombre de remarques. II me semble donc important d'organiser autour des postures de lancer quelques dispositions permettant de conforter le geste, tout en protégeant L'esthétique. En action de pêche, nous sommes tous confrontés à une quantité importante de difficultés qui risquent de transformer très vite notre loisir favori en un véritable parcours du combattant parsemé d'innombrables pièges, surtout si l'on utilise systématiquement un mode de lancer traditionnel. II faut alors commencer à adopter des attitudes nouvelles afin de produire à l'aide de sa canne à mouche certaines impulsions inhabituelles, génératrices d'effets beaucoup plus performants. A cet instant précis, vous entrez souvent sans le savoir dans le monde très particulier des effets mécaniques. Vu par ce bout de la lorgnette, le phénomène commence à s'éclairer un peu. En conséquence, nous pouvons mieux comprendre les mécanismes auxquels nous sommes confrontés, lorsque canne à mouche en mains, nous tentons d'envoyer notre artificielle sur des objectifs très souvent enclins à ne pas tolérer plusieurs de nos tentatives. Au préalable,la maîtrise parfaite des méthodes de lancer classiques me semble incontournable .En réalité, beaucoup trop de pêcheurs délaissent le côté technique, ils se trouvent alors très vite confrontés à des situations réellement inextricables du fait de leur manque évident de culture. C'est pourquoi ils rejoignent très souvent l'essaim de «farceurs» fanatiques de la pêche à la mouche au bouchon. Revers, coup droit et lancer vertical, doivent être parfaitement maîtrisés avant de pouvoir espérer pousser de la soie dans unes pace et dans un rythme totalement inhabituel. Conformément à cette démonstrativement, j'ai mis au point plusieurs coups qui me. permettent d'obtenir à partir des modes de lancer traditionnels, nettement plus de confort et de puissance pendant l'action. Par exemple, en passant subitement du coup droit au revers, j'obtiens ainsi un shoot très tonique, beaucoup plus profond et bien plus performant. Voilà un exemple concret de pêche rythmique et sportive. La P.R.S. permet de varier en permanence et à l'infini tous les modes de lancer, les possibilités5ont alors considérablement augmentées, tant en puissance qu'en qualité. En procédant de la sorte, la propulsion d'une soie devient un jeu passionnant.                                         Exemple de P.R.S Le coup droit accélère la ligne avant de passer subitement sur le revers en maintenant la canne en position haute afin de produire un effet d'amplitude suffisamment important pour envoyer sa ligne sur l'objectif tout en maintenant le bras droit en bascule vers la gauche afin de contrôler l'action en fin de shoot. Attention,de prendre la mouche dans la tête ! Car avant de savoir construire ce geste, il vous faudra malgré tout un certain entraînement.                                                                                                                                Chaque coup confronte le lanceur à la performance; de nouvelles distances sont rapidement atteintes car la réalisation d'un tel mouvement nécessite obligatoirement une accélération importante de la vitesse de la ligne. Enfin, le geste va peu à peu s'affiner, le battement angulaire va rentrer dans un rythme qui va serrer la soie, organisant ainsi une action efficace propre à optimiser considérablement le lancer. De plus, cette technique permet enfin de soulager la canne à mouche. L'utilisation de soies beaucoup plus discrètes devient soudain possible.  Le fait de lancer des lignes fines et légères, fluides et bien équilibrées, précipite notre lanceur dans un univers nouveau et peu contraignant. Dans ce domaine, une des règles fondamentales est l'organisation d'un bon compromis de l'ensemble pêchant : canne, soie, moulinet. Toutes tentatives de changements de rythme de lancer s'apparente à l'utilisation d'un matériel pouvant répondre instantanément aux impulsions produites par le bras ou le poignet du lanceur. Ici, la biomécanique entre en action, l'ensemble doit alors pouvoir synthétiser instantanément les volontés ainsi que les choix directionnels émis par l'utilisateur. En effet, rouler de la soie en revers puis, spontanément mettre sa ligne dans les airs face à soi pour finir sur un puissant coup droit accéléré par une simple traction, nécessite une analyse parfaite des réactions émises ou produites par l'ensemble des éléments simultanément impliqués dans l'action. Seul un matériel performant et bien adapté peut transmettre ces sensations et permettre d'entrer sans aucune difficulté dans l'univers passionnant de la pêche rythmique et sportive.                                                                                                                                                                                    Les cannes à mouche;
L'utilisation de cannes à mouche allant de 8 à 10 pieds avec scion interchangeable à souplesse médium pour la 10 pieds autorise un très grand nombre d'impulsions génératrices de coups, que je règle facilement en accélérant plus ou moins le battement angulaire de l'ensemble. En outre, le concept nouveau des poignets de ces canes à mouche contribue à provoquer au cours de l'action certains effets mécaniques jusqu'alors insoupçonnés.
Les lignes à mouche;
L'emploi de soies naturelles chargées en fonction des réactions du nerf de la canne procure un rendement optimal. La soie absolument sans mémoire, à la glisse parfaite et flottant très haut, facilite considérablement les lancers et les arrachés de la ligne pendant l'action.
Ces lanceurs nouvelle génération deviennent le compromis idéal entre le naturel pour la dynamique et la densité, et l'artificiel pour la glisse. De plus, il facilite considérablement les bons posés qui conditionnent toujours les bonnes dérives, notion indispensable pour faire monter un ombre ou une truite.
Les moulinets;
Ils font toujours office de contrepoids, ils servent à équilibrer correctement la canne à mouche. Éon obtient ainsi un point d'équilibre légèrement situé en amont de la poignée ce qui permet d'annuler tout ou partie des vibrations qui se produisent dans la canne en fin d'action. Bien entendu, la P.R.S. s'adresse plus particulièrement à des pêches astucieuses, dites rapides comme celle de l'ombre commun ou de la truite, elle va permettre également d'envoyer à des distances impressionnantes et avec une très grande précision toutes les artificielles lestées ou fortement plombées. En conclusion, la petite et la moyenne rivière me semblent être le terrain idéal pour introniser le théâtre expérimental de vos tentatives au cours de vos prochaines sorties. Mais attention, interférer sur les trajectoires en changeant inconsidérément les plans d'action ainsi que les cadences de lancer afin de pénétrer dans l'univers de la pêche rythmique et sportive, comporte malgré tout certains risques. Alors patience ! Apprenez tout d'abord à maîtriser les lancers classiques avant de vous précipiter dans le vaste champ très particulier de la P.R.S., la pêche rythmique et sportive.  Remontez>>>>

Patrick Campomizzi
et la P.R.S.

Son étonnante technique a fait de ce pêcheur connu bien au delà de nos frontières un personnage qui n'a cessé d'étonner le petit monde des pêcheurs à la mouche. Il nous livre ici un des secrets de sa réussite : «les changements de rythme de lances>. Aujourd'hui adoptée par de très nombreux pêcheurs à la mouche, cette nouvelle méthode moderne augmente considérablement les possibilités du lancer. La technique de lancer très tonique, la vitesse de la ligne et la précision des posés de Campo sont considérablement facilitées par le matériel qu'il utilise :
canne «new shoot» 8,02 ou (Stop Arcs 10,02 conception très personnelle) d'action intermédiaire très marquée et soie naturelle New fly profil parallèle (L.F)
Pour se procurer les fameuses soies New fly et les cannes à mouche new shoot de Patrick Campomizzi et obtenir les renseignements relatifs à ses formations halieutiques durant lesquelles vous découvrirez en sa compagnie cette nouvelle technique de lancer révolutionnaire.....ici

Informations diverses : campopmouche@free.fr Administrateur Web : fly.fishing@wanadoo.fr Envoyez un courrier électronique à: fly.fishing@wanadoo.fr pour toute question ou remarque concernant ce site Web.
Copyright © 2006 Campo N.F.I
Dernière modification : 18 septembre 2008